Asie

Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 25

par page
Définir une direction descendante
Page
  1. Le bonheur et l'enfer en Asie du sud est

    Les récits historiques succèdent aux témoignages de l´auteur et à ceux qu´il à réunis.Quelques pages de réflexions donnent leur signification aux événements racontés. Pourquoi les Français ont-ils été chassés du Vietnam, du Laos et du Cambodge ? Comment, dans le même temps, la Malaisie est-elle devenue un pays prospère et Singapour le second port du monde ? Après la défaite du Japon, les Français restés fidèles à l´idéologie de l´Empire Colonial, ignorant superbement que les temps avaient changé, ont voulu rester les maîtres de leur Empire Colonial en Indochine.Ils en ont été chassés par les armes. Dans le même temps, les Britanniques, moins dogmatiques, ont aidé leurs anciennes colonies à devenir indépendantes et à se développer. Les anciens colonisés leur ont demandé amicalement de rester temporairement pour la défense, l´économie, l´éducation, la santé, l´urbanisme. Les Français, restés fidèles à l´idéologie de la Révolution Française, ont exporté leurs principes dans le monde entier.Dans tous les pays communistes où se perpétue le dogme de la Révolution permanente, les peuples sont privés de liberté, les ennemis du Peuple sont massacrés. Les survivants vivent dans la terreur et la misère. Les Anglo-Saxons, moins dogmatiques, plus réalistes, ont appris à équilibrer en permanence les libertés individuelles et le devoir national. Ils ne perdent pas leur temps à chercher des coupables.Ils batissent et le niveau de vie s´améliore.
    16107
    17,50 €
  2. Le retour du voyage en Orient

    146379
    14,70 €
  3. Le chat et le samouraï

    Les contes révèlent l´ame d´un peuple. Ils surgissent de ses entrailles. Ils expriment un inconscient collectif qui se déploie librement sans vouloir se soumettre au contrôle de [a conscience éveillée. C´est pourquoi il faut renoncer à y trouver de la logique. Ils sont comme lès tableaux de rêves qui reflètent les conditions dans lesquelles vivent [es individus qui les créent. Tous les hommes d´un bout à l´autre de la planète s´inquiètent du vide pouvant subvenir à da disparition de leurs sens, de leur corps. D´autre part, aucun homme ne peut croire au néant, quoi qu´il puisse en dire. Pour palier à cette angoisse latente il à créé ´et peuplé à son image un monde invisible, tantôt en l´embellissant, tantôt au contraire en l´enlaidissant. Les mythes, Iles croyances, les religions de tous les peuples, ont des points communs qu´ils traduisent sous des formes différentes dues à leur environnement, à leur vécu collectif. Le Japon est un pays volcanique, au sol instable en perpétuel mouvement, secoué par des tremblements ´de terre. C´est un sol pauvre sur lequel se maintient une vie précaire. Comment cet environnement ne réagirait-il pas sur des hommes vivant dans de telles conditions?
    16366
    16,00 €
  4. Contes et légendes d'Indonésie

    Passionnée par les civilisations extrême-orientales, Francine DOUVIER à réalisé de très nombreux voyages dans cette région du monde et plus particulièrement dans l´archipel Indonésien, qui l´ont amené à publier chez Hachette un premier ouvrage ethnographique : «Les TURADJA DE CELEBES». Diplômée de l´Institut des Langues Orientales, elle poursuit actuellement ses recherches à l´Ecole des Hautes Etudes Pratiques afin d´approfondir sa connaissance de ces peuples mystérieux. Parallèlement, son métier d´organisatrice de voyages lui permet de faire découvrir, mais aussi apprécier et aimer à ceux qui le souhaitent, ces contrées fascinantes. L´Indonésie, ce collier de 13 600 îles, à de tout temps abrité des populations et des tribus d´origine bien diverses. Que ce soit l´ancien bouddhisme de Java, l´hindouisme caractéristique de Bali ou l´islam austère de Sumatra, les 110 dialectes de l´archipel, ses 150 millions d´habitants ou des siècles d´existence troubles, tous ces caractères ont donné naissance à des contes, des mythes, des légendes transmises oralement, qui retracent fidèlement l´individualisme de chacune des îles. Les contes et légendes d´Indonésie est un recueil qui réunit des contes et des légendes, île par île, et qui à pour but de faire comprendre l´histoire et les traditions d´un peuple longtemps méconnu des Européens.
    16002
    9,58 €
    En rupture de stock
  5. Les aventures de Hadji Baba d'Ispahan

    "Gobineau, fin connaisseur de l´Asie et admirateur inconditionnel de ce classique du genre picaresque, n´hésitait pas à proclamer : "" L´Orient nous à apporté deux chefs-d´œuvre, les Mille et Une Nuits, et Hadji Baba. "" James Morier, voyageur et diplomate anglais en poste à Téhéran au début du siècle passé, aurait rencontré en chair et en os le héros de cette histoire - qui lui aurait confié, sous la forme d´un manuscrit, l´histoire de sa vie... Fils d´un barbier d´Ispahan, Mirza Hadji Baba pratique cent métiers avant de conquérir de haute lutte, dans un monde semé d´embûches autant que de merveilles un poste enviable dans l´entourage du shah. Tour à tour porteur d´eau, charlatan, bourreau, médecin, homme de religion, argent matrimonial, respectable marchand confident d´un vizir : quelquefois honnête, la plupart du temps amoureux : tel est le personnage auquel nous finissons par attacher nos pas, au point que ses aventures, bientôt, deviennent les nôtres... Sous le manteau coloré du conte, la mise à nu de l´Iran d´hier, déjà gouverné en douce par une coalition de tartuffes et de canailles... Les choses ont décidément bien du mal à changer."
    12945
    13,15 €
    En rupture de stock
  6. Kâma Sûtra coffret

    Kama-sutra coffret
    17860
    48,69 €
  7. Prières des musulmans chinois

    "L´islam chinois est mal connu, surprenant, aux couleurs et aux langues diverses et variées, turque, mongole et bien sir chinoise. Il est présent partout en Chine, dans les déserts du Xinjiang, dans les steppes mongoles, sur les marches du Tibet du nord, au Tibet même, dans les provinces du Nord-Ouest, à Pékin, et dans les principaux ports de la mer de Chine, à Shanghai, à Quanzhou et enfin à Canton où à été batie, au XIe siècle, l´une des plus anciennes mosquées du pays. C´est l´imam de cette mosquée qui à fait imprimer sur planches de bois, en 1876, un ouvrage de dévotion en arabe et en persan intitulé "" Les Prières des musulmans chinois "". Cet ouvrage est un exposé, précis des prières qui sont récitées pendant la journée et au moment des fêtes religieuses, le Ramadan, la nuit de l´ascension de Muhammad, la nuit du destin, etc. Il à été traduit en français en 1878 par René Basset (t 1924) alors élève de l´École des langues orientales et futur spécialiste du monde musulman. Cet ouvrage, reproduit ici dans son intégralité, est précédé d´une brève introduction de Thierry Zarcone sur l´histoire de l´islam à Canton et dans les ports de la mer de Chine, et d´un choix de textes écrits par des voyageurs qui ont rencontré et décrit les musulmans de cette région à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Thierry Zarcone est directeur de recherches au CNRS (Groupe Société Religion Laïcité) Il à vécu neuf ans en Turquie et deux ans en Ouzbékistan. Il à enseigné à l´École des Hautes Etudes en Sciences sociales et à été professeur invité à l´université de Kyoto (2005-2006) et à Fribourg (2007). Cet auteur est également expert auprès de l´Office for Democratic Institutions and Human Rights (OSCE, Varsovie). Il est spécialiste de l´histoire des systèmes de pensée dans l´aire turco persane (Turquie, Asie centrale, Turkestan chinois) aux XIXe et XXe siècles : histoire de la mystique et des confréries (soufisme), du culte des saints, du chamanisme et des intellectuels. Thierry Zarcone à publié : "" Mystiques, philosophes et francs-maçons en Islam "" (1993), couronné par l´Académie des Sciences morales et politiques en 1994."
    16355
    20,18 €
    En rupture de stock
  8. Réseaux islamiques

    L´organisation al-Qaida n´a pu atteindre toute sa capacité de nuisance que parce qu´elle à trouvé un sanctuaire en Afghanistan, où Ben Laden s´est définitivement installé en 1996. Pourquoi ce sanctuaire n´a-t-il pas été attaqué avant 2001, et en particulier après les attaques d´août 1998 contre les ambassades américaines en Afrique de l´Est ? Parce que les taliban faisaient partie de tout un réseau islamique radical régional, dont le véritable centre était le Pakistan. Al-Qaida, taliban, déobandis pakistanais, Mouvement islamique d´Ouzbékistan : c´est toute une région qui servait en fait de sanctuaire aux terroristes. Quelle est l´histoire de cette mouvance ? Comment, alors qu´ils ont chacun leur histoire propre et leurs divergences doctrinales, ces mouvements se sont-ils coordonnés peu et peu contre un seul ennemi, les États-Unis d´Amérique ? C´est l´objet de ce livre qui étudie sur près de vingt-cinq ans l´évolution des réseaux islamiques radicaux d´Afghanistan, du Pakistan et d´Asie centrale. Mariam Abou Zahab, politologue, enseigne à l´Institut d´études politiques de Paris (IEP) ainsi qu´à l´Institut national de langues et civilisations orientales (INALCO).Olivier Roy est agrégé de philosophie et docteur en sciences politiques. Il est actuellement directeur de recherches au CNRS et chercheur associé au CERI.
    16035
    10,20 €
  9. Asie centrale, champ de guerres

    "Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan : telle est la nouvelle focalisation d´Ahmed Rashid, auteur de L´ombre des taliban et spécialiste mondialement reconnu de l´Asie centrale qu´il parcourt et analyse depuis plus de vingt ans. L´auteur à rencontré entre 1988 et 2001 les principaux acteurs - hommes politiques, chefs militaires et opposants - de ces cinq républiques turbulentes, largement ignorées en Occident jusqu´à aujourd´hui, il en dresse un portrait précis et alarmant. Après l´Afghanistan ""redécouvert"" brutalement, c´est un nouveau champ de guerres potentiel que nous décrit Ahmed Rashid, en analysant l´histoire de ces terres concurrentes confrontées à la montée d´un islam radical. Certaines de ces républiques possèdent des stocks d´armes nucléaires hérités de l´urss, des ressources énergétiques importantes au cœur des stratégies politico-financières de la Russie, de la Chine et des États-Unis. Une fois encore, les volcans ne sont pas éteints et cette zone géographique peut bousculer l´équilibre mondial."
    16034
    20,30 €
  10. La lumière et le boisseau

    C´est un fait: la Chine antique est mal connue, et les Chinois y ont large part. Comme dans toutes les civilisations traditionnelles, le fait historique n´a jamais, dans celle-ci, retenu l´attention qu´en tant qu´il pouvait être l´objet d´une application universelle. L´astronomie et les nombres ne s´arrêtaient point, jusqu´à une époque relativement récente, et pratiquement jusqu´à Sseu-ma Ts´ien, à la datation de ces faits ni à la mesure exacte des ères. L´histoire de la Chine ancienne est donc le plus souvent rejetée par nos contemporains (Chinois compris) comme imaginaire ou « mythique». C´est oublier que, si le fait historique possède une incontestable valeur actuelle, le fait mythique échappe, lui, aux contingences du temps. Il ne fige ni ne localise, mais signifie. Il situe l´histoire dans un cadre de valeurs permanentes, l´explique et la justifie. C´est de lui que procède l´étonnante continuité logique de l´histoire chinoise, reflet effectif de la permanence traditionnelle , de lui également qu´est issue l´apparente discontinuité dynastique, aspect extérieur d´un mouvement cyclique aux règles rigoureuses, et dans le cours duquel il n´est pas établi que les bouleversements contemporains provoquent véritablement une rupture. Nous ne referons pas ici l´historique des sociétés secrètes chinoises, non plus que le récit ou l´étude systématique de leurs cérémonies colorées. Tout cela à été fait, quelquefois en français, bien plus souvent en langue anglaise. Sans oublier ce qu´on doit à de tels travaux documentaires: de Cordier à Favre, de Milne à Comber et à Morgan, en passant par Pickering, Schlegel, Stanton, Ward et Striling, et bien d´autres,…
    125328
    10,50 €
  11. Le Hong Fan

    "Le Hong-fan est habituellement interprété comme"" le « Grand Plan » ou la « Grande Règle » , nous l´appellerons la Grande Norme. Hong est vaste, comme le débordement des eaux, fan est un moule, un modèle, la conformité à des règles: de han, l´effort d´éclosion, de manifestation, et de kiu, le char antique, dont la construction est, par excellence, équilibrée et normative , s´y ajoute le radical du bambou, matière d´innombrables confections artisanales. Fan se présente donc comme la traduction en mode tangible, objectif, de normes traditionnelles. Dans sa forme écrite, le Hong-fan est un dialogue entre l´empereur Wou, fondateur de la dynastie des Tcheou, et le prince de Ki, oncle de Cheou-sin, dernier souverain de la dynastie des Yin. Il est daté de la 13"" année (suivant la mort de Wen-wang, père de l´empereur Wou), année en laquelle, précisément, Wou-wang élimine Cheousin devenu indigne. Le texte coïncide donc avec la transmission, d´une dynastie à l´autre, du Mandat céleste, mais aussi des instruments qui permettent de l´exercer . à qui s´adresse le nouvel empereur pour obtenir, non tant des conseils de gouvernement que les principes traditionnels en vertu desquels s´établissent les « rapports réguliers » sous le Ciel ? Au représentant de la dynastie déchue."
    125329
    3,20 €
  12. Influence de la pensée religieuse indienne

    "La critique littéraire admet que seul, parmi nos poètes, l´auteur de Bhagavat et de çunacépa à nourri son inspiration aux sources de la littérature sacrée que les travaux de Burnouf, les traductions de Foucaux et de Fauche venaient de révéler. Nous l´avons pensé aussi jusqu´au jour où nous avons découvert Jean Lahor. « L´Illusion », à la première lecture, déconcerte par sa succession, en apparence désordonnée, de vers d´amour, de visions du néant, de poèmes métaphysiques dédiés aussi bien à Brahm qu´au dieu des soufis et au bouddha. Il suffit de relire, de remonter aux sources, pour qu´apparaissent les lignes simples d´une poésie philosophique qui doit son unité, jusqu´à l´hérésie finale, à la pensée religieuse indienne. André Beaunier avait décelé cette unité et compris que l´apport de l´Inde était plus large et plus dense dans l´ame de Lahor que dans celle de Leconte de Lisle. Il l´a écrit dans ses souvenirs du Quartier Latin: ""Jean Lahor à pénétré beaucoup plus avant que son maître dans la philosophie de l´Inde. Il ne l´a pas seulement appréciée comme un prétexte à de splendides et pathétiques poèmes. Il en à nourri sa pensée autant´ que son art, il l´a adoptée. Cependant c´est Leconte de Lisle qui avait, aux yeux des passants, l´air d´un bouddhiste véritable."
    16051
    34,00 €
Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 25

par page
Définir une direction descendante
Page

Brands

Sofiadis
Mizane info
Salb
Al bouraq