Turquie

Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 34

par page
Définir une direction descendante
Page
  1. La formation de la nation kurde en Turquie

    23928
    19,00 €
  2. Istanbul 1914 1923

    Première Guerre mondiale. Capitale d´Empires pendant treize siècles, Istanbul contemple des bords du Bosphore l´écroulement du Vieux Monde, l´agonie des trois empires austro-hongrois, russe et ottoman.Située à l´intersection du Drang nach Osten allemand et de la descente vers les mers chaudes russes, au point précis où la route maritime des Détroits coupe celle, terrestre, du chemin de fer Berlin-Bagdad, la ville est le trophée majeur de la Grande Guerre. Mais, simple relais d´une expansion coloniale pour les uns, elle reste toujours Tsarigrad, la ville impériale, pour les autres. Plus qu´un enjeu géopolitique, elle est alors l´objet d´une utopie impériale, où Nicolas II de Russie est en concurrence avec Ferdinand de Bulgarie et Constantin de Grèce, chacun rêvant d´être couronné, dans Sainte-Sophie, empereur de la Nouvelle Rome. C´est donc en cristallisant sur elle le mirage d´un empire nouveau que l´éternelle Constantinople assiste à l´écroulement des vieux empires.Envahie par les Alliés en novembre 1918, la ville s´enfonce dans la folie cosmopolite. Au quatrième étage d´un immeuble attenant à la Grande Rue de Péra, un quarteron d´officiers complote pour sauver la Turquie , au deuxième - le troisième est un bordel - siège un comité de libération d´un peuple du Caucase , au premier un parti fédéraliste ottoman , et la boutique du tailleur grec au rez-de-chaussée est ornée d´un immense portrait de Venizélos. Dans la rue patrouillent un Sikh de l´armée britannique, un tirailleur sénégalais, un carabinier italien et un evzone grec.
    14599
    22,40 €
  3. Mémoires

    A proprement parler, Mustafa Kemal n´a jamais écrit ses Mémoires. Cependant, à plusieurs reprises il à confié ses souvenirs à diverses personnes, la plupart proches de son entourage, qui les ont publiés. Ainsi, il à raconté ses souvenirs d´enfance à Hikmet Bayur et Ahmet Emin Talman, qui les ont fait paraître le 10 janvier 1922, du vivant d´Atatürk, dans le journal Vakit. Les années passées en Syrie et à Tripoli ont été racontées à Afet Inan. L´époque de Sophia et de ses rapports avec Enver Pacha ont été confiés à Falih Rifki Atay. La bataille de Gallipoli à été relatée à Rusen Esref Unaydin, qui l´a rapportée dans les Mémoires de la guerre de Gallipoli, conjointement avec le rapport sur les Batailles d´Arburnu et la Chronique de la Bataille d´Anafartalar. Il à confié son journal des années passées sur le front oriental à son adjudant, Sükrü Tezer, l´ensemble étant publié dans la revue Hakimiyet-i Millive. Par ailleurs, du 15 au 20 octobre 1927, Mustafa Kemal à relaté aux députés de l´Assemblée nationale et aux représentants du Parti Républicain du Peuple, la période allant du 19 mai 1919, jour de son débarquement à Samsun, au mois d´octobre 1927. Ces longs discours ont fait l´objet d´une publication célèbre, le Nutuk, qui comprend plus de 700 pages serrées. Non seulement, Atatürk y raconte en détail les événements de cette période, mais il y produit les lettres, les télégrammes, les rapports, les projets de loi, les courriers, les articles de presse, les entretiens qui les corroborent. C´est dire que si répétitions et détails devenus obsolètes abondent, il n´en reste pas moins que le Nutuk est un document fondamental (sinon fondateur), dont les pages essentielles ont été reprises dans la présente édition, particulièrement pour la période 1920-1927, qui voit l´abolition du califat, la proclamation de la République et l´ensemble des mesures prises par Atatürk et ses compagnons pour organiser la transition de l´Empire ottoman, musulman et féodal, à la République moderne et laïque. Notre but, dans l´inévitable sélection des pages du Nutuk, fut de tenter modestement de rendre compte de la vision et de l´expérience de Mustafa Kemal Atatürk, l´un des hommes politiques les plus importants du XXe siècle, dont l´œuvre est aujourd´hui encore au cœur des débats européens les plus brûlants et l´un des enjeux cruciaux de l´Europe à venir.
    15390
    20,28 €
  4. Faut il intégrer la Turquie ?

    Trop peuplée, trop pauvre, trop autoritaire et surtout trop musulmane, la Turquie fait peur. Son intégration précipite l´Europe dans un débat furieux où la méconnaissance d´un monde réputé absolument différent et la démagogie identitaire ont brouillé les pistes... L´islam est-il une raison suffisante pour rejeter le pays ? Le régime turc peut-il s´approprier la démocratie contemporaine ? S´il faut visiter les obédiences turques pour constater leur proximité avec la culture chrétienne, il faut également creuser les réalités politiques du pays pour mesurer l´ampleur de quelques problèmes de fond. Or, culture religieuse et régime politique renvoient tous deux à l´identité européenne. Paradoxalement, la Turquie, et elle seule, permet aujourd´hui à l´Europe de se poser la question de son identité. Héritage contre volonté , nations contre citoyens, appréciation coutumière d´un côté, contrat social de l´autre... Le débat turc est une chance unique de donner corps aux enjeux fondamentaux de l´Union, de cette Europe qui ne survit plus aujourd´hui qu´à moitié étouffée par des administrations nationales devenues anachroniques. Le coup de fouet turc est indispensable. Eric Biegala, qui nous livre ce très solide essai, est journaliste. Depuis 1993, il est correspondant permanent à l´étranger pour de nombreux médias. Il est en poste à Ankara depuis 1997.
    15759
    18,00 €
  5. Smyrne, la ville oubliée ?

    "Qui se penche sur l´histoire de Smyrne est frappé par le décalage entre le destin exceptionnel qu´a connu cette ville depuis l´Antiquité et l´oubli dans lequel elle est tombée après le terrible incendie de 1922. Izmir, la ville reconstruite sur ses cendres, ressemble bien peu à la brillante ville ottomane du XIXe et du début du XXe siècle. Dès La fin du XVIIe siècle, Smyrne est un port florissant de la Méditerranée orientale. ""Smyrne l´Infidèle"" pour ses habitants musulmans parce que les non-musulmans -juifs et chrétiens - y sont majoritaires, ""petit Paris de l´Orient"" pour les voyageurs européens qui la visitent au XIXe siècle en raison de l´intense vie intellectuelle qui y règne. Jusqu´à la Première Guerre mondiale, cette ville prospère grace à ses relations commerciales multiples, rayonne par son cosmopolitisme - y coexistent Européens, chrétiens orthodoxes et catholiques, musulmans et juifs -, par ses Liens étroits avec l´Europe, par l´ingéniosité de ses habitants en matière d´innovations et par leur goût pour les arts. Ce sont les habitants de Smyrne, leurs sociabilités, leurs mémoires, de 1830 à 1930, qui sont évoqués ici, pour mieux comprendre un siècle charnière de l´histoire de cette ville trop longtemps oubliée. Plus de vingt cartes postales de l´époque complètent cette étude historique pour en faire un véritable récit."
    14587
    19,30 €
  6. Istanbul

    Emergence de la société civile, mutation des mœurs, mosaïque ethnique et religieuse, cohabitation d´un pouvoir islamiste avec des modes de vie modernes, institutions et contre-institutions, arts, movida : entre les deux rives du Bosphore, au point de contact entre l´Orient et l´Occident, Istanbul bruisse de nouvelles couleurs, de nouveaux sons et de nouveaux mélanges. Militants, artistes, agitateurs, urbanistes, architectes, entrepreneurs, représentants de communautés, créateurs d´institutions... Ce livre est une rencontre avec 27 personnalités qui incarnent l´explosion culturelle et sociale d´Istanbul : autant de parcours de vie , autant de points de vue sur une ville dont ils sont partie prenante. L´avenir est depuis dix ans en train de s´inventer dans le creuset de la vieille Istanbul. De ce bouillonnement, ce livre donne un aperçu inédit et captivant. Defne Gürsoy et Ugur Hüküm, bilingues et biculturels, vivent entre Paris et Istanbul. Defne Gürsoy est journaliste indépendante, spécialiste d´art et de géopolitique. Ugur Hüküm est journaliste à RFI et correspondant du quotidien turc Cumhuriyet.
    15565
    19,30 €
  7. Genèse de l'art ottoman l'héritage des émirs

    L´héritage des émirs éclaire les événements historiques et artistiques survenus dans les émirats turcs de l´Anatolie occidentale des XIVe et XVe siècles - et décrit l´irrésistible ascension de l´émirat ottoman, qui finira par étendre son hégémonie jusqu´à Constantinople et à édifier l´un des plus grands empires de l´Ancien Monde.Cette montée en puissance politique s´accompagne d´une floraison artistique fondée sur une admirable synthèse des éléments centre-asiatiques et de l´héritage artistique des civilisations hellénistique, romaine et byzantine. Ouvrages scientifiques de référence, les catalogues des Expositions Musée Sans Frontières sont en même temps de véritables guides de voyages thématiques. Richement illustrés, ils sont rédigés par des chercheurs et universitaires du pays à visiter et permettent ainsi de le découvrir à travers le regard de ceux qui y vivent. Musée Sans Frontières réalise des expositions d´art, d´architecture et d´archéologie qui, plutôt que de rassembler des œuvres de différentes origines dans un espace clos, présentent monuments, sites et objets sur leur lieu d´origine, dans leur contexte historique et culturel propre.
    21332
    22,31 €
  8. Vivre dans l'empire ottoman sociabilités et relation

    De quoi parlaient les Turcs quand ils se retrouvaient chez eux ou au café ? Les chrétiens et les juifs d´Istanbul participaient-ils aux festivités du ramadan ? à quels jeux jouaient les enfants arméniens de l´Est anatolien ? à quoi servaient les derviches ? Comment pouvait-on être français à Smyrne ? Qui parlait le turc dans les Balkans ? Quels sports pratiquaient les habitants de Salonique vers 1900 ? Vivre dans l´Empire ottoman, c´était vivre au sein de sociétés traditionnelles marquées par le poids du religieux, l´importance du groupe (famille, confrérie, corporation, communauté), l´intensité de la vie sociale (échanges, jeux, rites). Dans un Empire qui s´étendait des Balkans au Maghreb et du Caucase à l´Arabie, c´était vivre aussi dans un monde pluriel, caractérisé par l´extrême diversité des religions et des sectes, des ethnies et des peuples, des langues et des dialectes, des mœurs et des genres de vie. Un monde où l´on côtoyait sans cesse l´Autre, dans la même ville, le même village, voire le même quartier. Comment la vie ottomane a-t-elle évolué au cours des deux derniers siècles de l´Empire, marqués par l´influence de l´Occident et l´éveil des nationalismes ? Quelle à été la place faite à l´individu ? Comment les populations différentes ont-elles pu cohabiter au quotidien ? Les Ottomans ont-ils vécu ensemble ou côte à côte ?
    15387
    30,50 €
    En rupture de stock
  9. Enjeux et rapports de force en Turquie et en Méditerranée orientale

    "La Méditerranée orientale affronte en cette fin de siècle un nombre significatif de problèmes : inégalités économiques sociales et culturelles, tensions démographiques ethniques et religieuses, conflits où interfèrent jeux des puissances étatiques et nationalismes locaux. Dans cet espace tourmenté, ""archétype de la crise mondiale"", comment s´articulent les enjeux économiques et la variation des rapports de force touchant quelques pays de la région, et en premier lieu la Turquie ? Ce livre essaie de répondre à cette question. C´est la dynamique des forces profondes qui anime le choix des enjeux et le changement des rapports de force dans cette région. Raison pour laquelle les facteurs liés à la géographie et à l´économie sont largement présents dans cet ouvrage : l´environnement, la terre, l´eau, le pétrole, le gaz, les flux de marchandises, de capitaux, de populations, mais aussi l´expression des mentalités collectives, à travers la littérature et la presse. Mais si on veut appréhender les rapports de force et les pressions réciproques, les simples réflexions sur les forces profondes géo-économiques sont insuffisantes. Il faut prendre en compte les problèmes géopolitiques liés à la mondialisation : la permanente épaisseur géostratégique de la Méditerranée orientale, les rapports de force en Turquie et dans son environnement régional, la reconstruction économique du Moyen-Orient et la faisabilité d´une Communauté moyen-orientale dans la perspective de la paix. Les différents apports de ce livre pourraient être résumés sous trois remarques : l´émergence comme puissance régionale en gestation de la Turquie, la complexification des relations intrarégionales, la simplification des rapports de force au niveau mondial."
    15257
    41,65 €
  10. Divan magique L'Orient turc en France au XVIIIe siècle

    "Il y eut, tout au cours du XVIIIe siècle, des échanges fort variés entre le monde ottoman et la France. Contacts directs entre Ottomans et Français, produits importés du Levant qui favorisèrent une mode à la turca dans la consommation des Français, objets usuels turcs ramenés sur le sol français (au sein de collections par exemple), ce sont autant de témoins matériels et humains qu´ Hélène Desmet-Grégoire interroge. Elle à également quêté minutieusement dans la Gazette, dans les livrets et almanachs de la littérature populaire tout ce qui touchait au thème du Turc et de l´Orient. Tout cela permet à l´auteur d´affirmer que le monde turco-ottoman était connu de tous en France, à travers des modes de représentation divers, certes, mais constants. Un vaste courant orientaliste touchait toutes les classes sociales et l´on assiste dans certains cas à un nivellement culturel entre ces classes et à un gauchissement des informations qui donnèrent le vaste ensemble des turqueries et favorisèrent le mirage oriental. Hélène Desmet-Grëgoire : Chargée de recherches au CN.R.S. (E.H.E.S.S. ""Études turques et ottomanes""), l´auteur à publié sa thèse une. Première fois en 1980 et, depuis, des travaux portant sur la culture matérielle des sociétés du Proche-Orient. . "
    15472
    23,90 €
  11. Nouvelle puissance turque l'adieu à mustapha kemal

    " "" La politique d´un Etat est dans sa géographie, elle suggère, à la manière d´un portrait une destinée "". Sans conteste, la célèbre formule prêtée à Napoléon convient à la Turquie. Avancée de terre entourée de mers, aux confins de l´Europe et de l´Asie, la Turquie est un Janus géopolitique. à l´image du Dieu romain, elle associe deux visages antagonistes, l´un tourné vers l´Occident, l´autre profondément épris de sacré. L´histoire de la Turquie contemporaine est celle d´un conflit permanent entre Islam et laïcité, démocratie et autoritarisme, peuple et élite. Or, depuis 2002 et l´arrivée des islamistes aux affaires, une révolution silencieuse est en cours. La marche vers l´Europe, la mondialisation, ont bousculé les clivages. Convertis, non sans arrière-pensée, au rêve européen, les islamistes turcs sont les plus ardents partisans de l´adhésion. Nationaliste, laïque, progressiste, la matrice kémaliste est démantelée au profit d´une synthèse originale alliant foi, démocratie et économie de marché. Ce processus est porté par une classe d´entrepreneurs islamiques dynamiques. La nouvelle élite entend aujourd´hui construire un nouveau contrat social à l´écoute des attentes réelles de la population. L´ancienne Turquie s´était batie sur l´oubli du passé impérial et le rejet de la théocratie, la nouvelle puise, sans complexe, ses racines dans l´histoire ottomane et la transcendance. Cette révolution verte clôt chaque jour davantage la parenthèse ouverte en 1923 par Mustapha Kemal.Tancrède Josseran est spécialiste de la Turquie et dirige l´Observatoire du monde turc et des relations euro-turques de la Lettre "" Sentinel Analyses et Solutions "". "
    19258
    17,30 €
  12. Histoire de la Turquie contemporaine

    "La Turquie envoie des signaux contradictoires à l´Europe. Candidate depuis plusieurs années à l´adhésion à l´Union européenne, elle est dirigée par un gouvernement réputé ""islamiste modéré"". Elle dispose de structures formellement démocratiques, mais les militaires jouent un rôle décisif dans la définition de ses politiques intérieure et extérieure. Ouverte sur le monde, et plus particulièrement sur l´Europe, elle ne s´enferme pas moins dans un syndrome de "" forteresse assiégée "", dont la "" sécurité nationale"" serait menacée aussi bien par les ennemis extérieurs qu´intérieurs.Ce livre apporte des clefs pour comprendre cette situation, en suivant l´évolution de ce pays tout au long du XXe siècle. En proposant une information fiable et une lecture synthétique de l´histoire récente de la Turquie, il permettra aux lecteurs de langue française de mieux connaître et comprendre les enjeux et la signification de la volonté de la Turquie de rejoindre l´Union européenne. Hamit Bozarslan, directeur d´études à l´École des hautes études en sciences sociales, codirecteur de l´IISMM (Institut d´études de l´islam et des sociétés du monde musulman), est l´auteur, notamment, de 100 mots pour dire "" violence "" dans le monde musulman (Maisonneuve-Larose, 2005) : From Political Contest to Self-Sacrifice: Violence in the Middle East (Marcus Wiener, 2004) et La Question kurde : États et minorités au Moyen-Orient (Presses de Sciences Po, 1997)."
    15383
    10,00 €
Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 34

par page
Définir une direction descendante
Page

Brands

Sofiadis
Mizane info
Salb
Al bouraq