Soudan

Voir comme Grille Liste

3 Articles

par page
Définir une direction descendante
  1. Soudan (1887 1899) Prisonnier du khalife, douze ans de captivité à Omdurman

    En 1881, Mohammed Ahmed se proclamait Mahdi et déclenchait un mouvement qui dressa les masses populaires contre un régime détesté.. En Janvier 1885 la prise de Khartoum consacrait la victoire du Mahdi, remplacé après sa mort par le Khalife Abdullahi qui prit le pouvoir et soumit le Soudan à la dictature. C´est dans ce contexte que le commerçant allemand Charles Neufeld se rendit au Kordofan où il fut capturé par les Mahdistes. Il resta longtemps en prion où il côtoya bon nombre de dirigeants mahdistes. Ce qu´il à pu recueillir de leurs confidences fait de son livre un témoignage unique sur l´histoire du Soudan pendant la période où le pays est resté fermé au monde extérieur.
    15443
    27,45 €
  2. Le Soudan en question

    Le plus passionnant des terrains de recherche en science sociale, à la charnière de l´Afrique arabisée et de l´Afrique noire, le Soudan connaît, avec la découverte et l´exploitation du pétrole, la plus atroce des guerres civiles du monde contemporain. Au Sud, mais également à l´Ouest et à l´Est, les frontières de l´État souverain se brouillent. En plus des forces armées du gouvernement central islamiste et du principal mouvement de rébellion du Sud, les recompositions prennent des formes inattendues où se mêlent des milices de « défense populaire », des milices armées tribales, des ONG humanitaires, des Églises et une organisation de secours alimentaires, qui intervient en période de famine au nom de l´ONU. Comme si le désordre permanent était nécessaire à la préservation des hégémonies politiques. Pourtant, lors de la proclamation de l´État indépendant, le 1 er janvier 1956, les élites au pouvoir et leurs opposants avaient une culture politique et des pratiques démocratiques. Constitué dès le début du XlXe siècle, l´État gérait un gigantesque domaine irrigué cotonnier dont la production était évacuée par chemin de fer jusqu´à la mer Rouge. Métayers, cheminots, professionnels et « diplômés» jouaient un rôle de contre-pouvoir au niveau central. Dans les campagnes, le lien social se maintenait dans le cadre de la confrérie musulmane et/ou de la tribu. Nomades et sédentaires étaient régis par des droits coutumiers qu´ils reconnaissaient. Mais le Sud, soit un tiers du territoire, soumis dans le passé aux ponctions destinées à la traite de l´ivoire et des esclaves, administré séparément à l´époque coloniale, est travaillé par un mouvement alors séparatiste. D´origine égyptienne, Didar Fawzi-Rossano s´est d´abord intéressée à l´histoire du Soudan dans le cadre de sa participation à la lutte contre l´occupation britannique de la Il vallée du Nil» à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Interpellée par les problèmes du développement dans les pays anciennement dépendants, après son soutien à la lutte de libération nationale Algérienne, elle entreprend et présente une thèse de doctorat d´État sur le sujet à partir du cas soudanais. Recommencée après une décennie d´accalmie, la guerre civile Sud-Nord s´est faite particulièrement meurtrière depuis 1983 et se traduit par des millions de morts et de déplacés. Mais des forces vives œuvrent à l´intérieur et à l´extérieur du Soudan pour que le dialogue l´emporte sur les appétits de pouvoir et d´argent. C´est par solidarité avec ces forces vives que Didar Fawzi-Rossano revient sur les dynamiques internes qui, avec l´aide des opinions publiques régionales et de la communauté internationale, permettent d´espérer la fin du cauchemar des populations civiles qui paient le prix de la guerre.
    15431
    19,40 €
Voir comme Grille Liste

3 Articles

par page
Définir une direction descendante

Brands

Sofiadis
Mizane info
Salb
Al bouraq