Anthologies & Biographies

Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 173

par page
Définir une direction descendante
Page
  1. L'Œuvre de Abdelkebir Khatibi

    Outre une bibliographie exhaustive en plusieurs langues, cette introduction à l´œuvre de Abdelkébir KHATIBI contient une biographie succincte, des extraits de l´œuvre (textes littéraires et essais) ainsi que des notes critiques.
    MAR155
    12,00 €
  2. Le poète de Marrakech

    "Enfin une anthologie en français sur le Poète de Marrakech, de son vrai nom El Houari Mohamed ben Brahim Assarraj , elle permet de découvrir la statue majestueuse, sympathique et attachante de ce poète dont l´auteur lui-même dit qu´il fut un être ""hors du commun». Individu inclassable, inconstant et déroutant, en qui les nationalistes marocains des années quarante et cinquante voyaient un pro-français, en qui les Français voyaient un nationaliste, en qui l´homme de la rue voyait un alim (docteur de la Loi) et les oulémas un voyou, Ben Brahim s´était toujours arrangé pour gagner l´hostilité de tous les courants dominants de son époque. Il s´engagea dans la politique sans s´y engager et sans le vouloir, choisit le chemin de la mort sans le savoir, prit des positions politiques suicidaires par amitié et se suicida par principe… avec un poème. Là est l´énigme découverte par j´auteur au bout de ses nombreuses incursions dans le vécu du Poète. Une vie et une poésie toujours en friche, où tout reste à découvrir, tout reste à dire…Ben Brahim fit usage de la poésie pour vivre la vie qu´il n´avait pas choisie et mourir comme il l´avait voulu, avant de partir tout en restant. Sa postérité est encore plus grande que lui, plus énigmatique, plus durable en tout cas. Le Poète de Marrakech n´a pas fini de faire parler de lui."
    13496
    25,00 €
  3. Nabil Fares: la migration et la marge

    Les principaux romans de Nabile Farès, que l´on propose ici de regrouper en un Cycle d´Ali-Saïd, sont certainement une des écritures les plus marquantes et les plus novatrices de notre modernité. Et pouvant, cette écriture déconcerte, choque même parfois. Cette modernité dérange, en ce qu´elle est d´abord refus de toutes les trop faciles formulations convenues. Ecriture de la marge et de la migration, qui sont le lieu inconfortable mais parfois joyeux de la plupart de ses personnages, ce dire s´installe résolument lui-même dans cette marge et cette migration. Car c´est de là seulement, dans ces espacés de parole encore vierges que refusent les dires de la répétition, que ces textes prétendent renouveler un débat devenu stérile. Le présent ouvrage propose quelques clés pour pénétrer dans cet espace d´écriture novateur et déconcertant.
    15366
    8,11 €
  4. Pleure Aïcha tes chroniques égarées

    "Quand mon ami Michel Jobert m´a parlé pour la première fois de Aïcha Mekki et de ses désolantes chroniques, je lui avais avoué que je n´avais jamais entendu parler d´elle, ni lu aucun de ses douloureux écrits.En évoquant le destin de cette journaliste, il affirmait avec justesse que les ""journalistes devraient être la mémoire de leur peuple, et le sont, le plus souvent"".L´idée de réunir dans une anthologie quelques unes de ses chroniques et d´évoquer même d´une manière romancée, son"" bref parcours, et sa fugitive traversée d´un siècle dont elle dénonçait les errements et les injustices, à ainsi fait son chemin et mobilisé beaucoup d´entre nous qui voulaient lui rendre justice et sauver de l´oubli son regard attendri sur tant de misères humaines, et indigné devant tant de vies brisées, d´espérances assassinées.Abderrahman SiaouiNé le 11 mars 1943 à Rabat, Abdeljalil Lahjomri est actuellement Directeur du Collège Royal de Rabat. Diplômé d´un doctorat Ès lettres à l´Université de Paris, Professeur à l´Université Mohamed V, il fut également directeur de l´Ecole Normale Supérieure. Il à publié deux ouvrages parus aux Editions Marsam : Le Maroc des heures françaises, Mes chroniques inutiles.Né à Fès en 1919, Abderrahman Siaoui fut à la fois un grand homme d´affaires et un collectionneur d´art Islamique. Fondateur et Président de la Fondation Abderrahman Siaoui dont la vocation est la promotion du patrimoine culturel et historique du Maroc et plus généralement du monde arabo-musulman. Il fut l´auteur de trois ouvrages: L´affiche orientaliste, Parures en or du Maroc, Un peintre à Tanger en 1900, Mohamed Ben Ali R´bati, parus chez Malika Editions. Il décéda le 19 février 2001."
    13501
    12,17 €
  5. La symphonie des nuits diaprées

    Abdellatif El Bayati est un artiste hors pair. On serait tenté de ne rien ajouter, tellement il est difficile de cerner, par les mots, la grande valeur de cet homme. Comment prétendre énumérer les diverses qualités de celui qui, ayant très tôt perdu la vue, à été confronté aux dures épreuves de la vie, sans jamais fléchir? Aujourd´hui, intellectuel accompli, digne successeur d´Al-Maari, il peut se raconter. Dans son autobiographie. La Symphonie des nuits diaprées, il transcrit ses souvenirs, bons ou mauvais, retrace un parcours riche et original. Peu lui importe que soient dévoilées ses erreurs ou ses faiblesses passées , l´essentiel est d´avoir réussi une écriture limpide, spontanée, sincère. Comment rester insensible à l´expérience de la peur, à celle de la douleur, qu´El Bayati décrit et analyse, dans un style émouvant ? Comment oublier l´incident du chat et celui du scorpion, qu´il rapporte avec tout l´humour qu´on lui connaît? La Symphonie des nuits diaprées révèle un conteur et un poète. Aux critiques littéraires d´interroger ce beau texte. Khalid Mechbal
    MAR106
    10,00 €
  6. Nuits diaprées

    J´ai lu ces pages autobiographiques avec une grande émotion, dans un grand silence. Nous habitons tous deux le même village, au bord de l´Atlantique. Nous sommes en quelque sorte des Atlantes envoûtés par le rythme de la mer, par la respiration de ses vagues, qui se reproduit comme des touches de luth sur la mémoire de notre ouïe.Ces pages autobiographiques sont marquées par une vérité nue, sévère. Elles sont l´expression d´un destin. Lisez-les avec sollicitude.Abdelkebir KhatibiRabat, le 1 er juillet 1999
    MAR088
    9,00 €
  7. Les pensées de Tahar Haddad

    "Les ""Pensées"" de Tahar Haddad, livre portatif comme les meilleures œuvres du ""Siècle des Lumières"", pour que ""Tafkir"" (réflexion personnelle) ne rime plus avec ""Takfir"" (accusation d´hérésie). Hédi BALEGH ""Comme il nous est facile de palabrer, de discutailler, de réclamer."" Mais comme il nous en coûte d´agir pour nous améliorer nous-mêmes en fournissant fût-ce un dixième de cet effort verbal"", Tahar HADDAD MAI 1933"
    14120
    6,09 €
    En rupture de stock
  8. Regards sur la littérature tunisienne

    Le temps est venu de s´interroger sur les rapports entre littérature et pouvoir en Tunisie. Ce livre ne prétend pas apporter une réponse définitive. Il pose cependant la question à partir des événements sanglants du 26 janvier 1978. Ont-ils marqué une rupture dans la littérature tunisienne contemporaine? Autour de ce noyau, d´autres problèmes surgissent. En particulier, comment se fait-il que, dans leur majorité, les textes littéraires publiés par des femmes en Tunisie soient si éloignés des préoccupations nationalistes et politiques ? Il faut attendre les années 80 pour voir changer cette situation, dans les thèmes et la forme. Les chroniques littéraires des années 88-90 confirment les hypothèses formulées dans les études de synthèse. Elles nous interrogent sur l´impact du changement de régime dans le domaine des Lettres. L´AUTEUR Arrivé en Tunisie à l´age de vingt ans en 1956, Jean Fontaine y obtient la licence d´arabe en 1968, puis un doctorat d´Etat sur Tawfiq al-Hakîrn en 1977. Il remplit les fonctions de conservateur de la bibliothèque de l´Institut des Belles Lettres Arabes. Il est aujourd´hui directeur de la revue IBLA. Il à déjà publié une Histoire de la littérature tunisienne par les textes des origines à nos jours (Turki, 1988 et 1991), un essai sur les Ecrivaines tunisiennes (Gai Savoir, 1990) et une synthèse sur La littérature tunisienne contemporaine (CNRS, 1991).
    10973
    10,14 €
  9. Histoire de la littérature tunisienne t3

    L´auteur Arrivé en Tunisie à l´age de vingt ans en 1956, il Y obtient une licence d´arabe en 1968, puis en 1970 un doctorat de 3e cycle sur la crise des écrivains libanais au 1ge siècle, et un doctorat d´État sur Tawfiq al-Hakim en 1977. Il à rempli les fonctions de conservateur de la bibliothèque de l´Institut des Belles Lettres Arabes et de directeur de la revue IBLA. Il à en outre publié deux essais: La blessure de l´ane et Itinéraire dans le pays de l´autre. Le livre Une histoire de la littérature en Tunisie qui tienne compte de toutes les époques et de tous les genres, personne à ce jour n´avait entrepris de l´écrire. Telle est l´ambition de ce manuel qui présente les écrivains ayant composé en punique, grec, latin, arabe, hébreu, espagnol, français, sans oublier la poésie populaire et le théatre en langue tunisienne. Le deuxième tome va du 13ème siècle, avènement des Hafsides, jusqu´à la fin du Protectorat en 1956.
    14109
    10,79 €
  10. Journal

    La lecture du Journal éveille interrogation et incertitude car Feraoun ne donne pas une vision de la guerre où les éléments d´adhésion et de rejet seraient hiérarchisés. Il ne cède pas non plus ni à l´optimisme ni à la facilité. C´est une œuvre écrite sur le vif et qui tranche dans le vif. Le discours autobiographique qui, jusque là, à été voilé, biaisé, se donne à lire « en direct», pourrait-on dire. Christiane Achour
    13809
    15,21 €
  11. Algérie ses langues, ses lettres, ses histoires balises pour une histoire littéraire

    Comment l´Algérie peut-elle envisager de construire son avenir culturel et donc politique en l´absence de ce que fut la réalité de son passé ? Question cruciale à l´origine de ce livre qui suggère des réponses au regard de l´inscription de l´histoire dans le discours littéraire. Seize auteurs * ont prêté leur plume à ce premier balisage. Un parcours même rapide de cet ouvrage montre comment les uns et les autres ont assumé à travers les époques et dans leur migration entre tradition orale et écriture, entre langue maternelle et langue étrangère, les ruptures généalogiques qui ont marqué l´Algérie, terre natale ou terre d´adoption.Ainsi, en remontant loin dans le temps, et en considérant les expressions écrites autant que le patrimoine de l´oralité, sans distinction linguistique, ethnique ou confessionnelle, la pleine conscience d´une identité culturelle plurielle s´installe en toute légitimité.* participants : Farida Aït Ferroukh, Roseline Baffet, Amina Bekkat, Slimane Benaïssa, Afifa Bererhi, Rachid Boudjedra, Beida Chikhi, Nabile Farès, Majid El-Houssi, Khedidja Khelladi, Dalila Mekki, Giuliva Milo, Youssef Nacib, Céline Saderi, Simone Rinaudo, Leïla Sebbar.
    122719
    11,66 €
  12. Kateb Yacine, l’indomptable démocrate

    De la fin des années 40 jusqu´à l´année 1965, le travail journalistique militant de Kateb lui fait découvrir que de vieux dogmes, comme l´arabisme, comme l´islamisme, comme la solidarité légendaire et la générosité modèle des Orientaux (Arabes et assimilés), tout cela n´était que des ersatz des contes et légendes des mille et une nuits. Dans l´Orient de la première moitié du XX° siècle, Kateb découvre l´atroce vérité et l´amère réalité de l´arabisme et de l´islamisme conjugués, cupidité, perfidie, arrogance, au service des puissances colonialistes d´abord puis des puissances impérialistes ensuite, pratiques indignes de l´esclavage, pratique absurde de jeu de pièce de domino dans le système colonialiste dans le système de contrôle d´un pays exploité.Ce parcours ne le laissera point sans voix. Il féconde très avantageusement sa création esthétique et l´épaissit de références tous azimuts. C´est ainsi que Kateb disposera de par son expérience d´un champ d´observation autrement plus large que celui de ses confrères. La pratique de l´écriture informative et quasiment militante donne à son style et à sa verve poétique des puissances impressionnantes.Kateb journaliste ! Quoi de plus actuel aujourd´hui dans notre pays où la presse connaît de sérieux problèmes qu´on à pensé un moment révolus et dont certains responsables n´avaient pas manqué à différentes occasions de claironner au respect exemplaire de la démocratie médiatique par l´existence d´une foule d´organes de presse. Mais le formalisme démocratique à fait long feu. Le quatrième pouvoir est peut-être en train de voir le jour.
    122707
    16,23 €
Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 173

par page
Définir une direction descendante
Page

Brands

Sofiadis
Mizane info
Salb
Al bouraq