Palestine

Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 20

par page
Définir une direction descendante
Page
  1. Quel juif errant? Anatomie du peuple élu

    1256746
    17,00 €
  2. Jeux et enjeux de Mémoire à gaza

    "L´année 1998 fut celle de la commémoration du cinquantenaire de la "" Nakba "", la "" catastrophe "" qui à entraîné, en 1948, la perte de la terre et l´exil des Palestiniens. Cette commémoration s´est déroulée dans un contexte social et politique en pleine restructuration, du fait de la mise en place de l´Autorité palestinienne dans la perspective de la création d´un État. Issu d´une enquête de terrain, qui interroge à la fois la mémoire de réfugiés, les activités et discours officiels, et la façon dont les institutions étatiques se mettent en place, cet ouvrage analyse les différents processus de reconfiguration de la mémoire collective et de l´identité nationale. Il met au jour les stratégies et les aspirations des uns et des autres, dévoile par là les rapports de force et les enjeux de pouvoir entre ces différents acteurs qui luttent pour proposer une nouvelle version légitime de la mémoire palestinienne. L´auteure montre comment la mémoire palestinienne à toujours été fortement configurée par ses usages politiques, liés à la construction de l´identité nationale et aux revendications du peuple. Néanmoins, son instrumentalisation dans le cadre de la construction étatique risque de lui faire perdre son rôle unificateur et mobilisateur : de ciment de la communauté imaginée, cette mémoire devient progressivement l´alibi de politiques qui compartimentent la société. Elle n´est, de ce fait, plus capable d´exprimer l´identité collective ou les aspirations du peuple palestinien. Docteure en sciences sociales de l´Université de Lausanne, Christine Pirinoli est professeure et responsable de l´Unité de recherche en santé à la Haute école cantonale vaudoise de la santé."
    17036
    26,00 €
    En rupture de stock
  3. Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants

    1256272
    18,50 €
  4. Correspondante à Ramallah

    "Amira Hass est, selon sa propre expression, une "" spécialiste de l´occupation "". Ses articles sur les territoires palestiniens occupés ont été écrits en immersion totale, d´abord à Gaza dans les années 1993-1996 (d´où est issu Boire la mer à Gaza, La fabrique, 2001) puis à Ramallah, en Cisjordanie, où elle vit depuis 1997. Lire aujourd´hui dans leur continuité les articles réunis dans ce livre, c´est lire la progression de l´invivable : c´est observer au jour le jour l´étouffant contrôle israélien sur la vie et les territoires palestiniens tout au long des "" années Oslo "", c´est anticiper l´insurrection, c´est discerner les modalités et les conséquences de sa répression, du saccage des villes, des entraves mises aux mouvements des Palestiniens, de la multiplication des morts parmi les civils, les vieux, les femmes, les enfants. Sans ménager la direction palestinienne, sans faire l´économie d´une interrogation sur les formes de l´insurrection, sur le défaut de stratégie de la résistance et sur le culte de la mort, Amira Hass s´en prend avant tout à la volonté de ne pas savoir des siens, ceux à qui s´adresse son travail : les Israéliens. En cherchant à leur montrer ce qui se commet en leur nom, elle tente aussi de leur faire connaître cette société palestinienne, si proche et si lointaine à la fois."
    12342
    16,30 €
  5. Clef de la prophétie ou le sceau du grand roi

    Le livre de la prophétie relative à l'Avènement de l'Imâm Mahdî, ou à l'Avènement précurseur de « la venue du seigneur »
    128027
    25,00 €
  6. Survivre à Gaza

    "Pour la première fois un Palestinien, qui n´est ni un combattant ni un responsable politique, raconte l´histoire de sa famille. Il le fait avec une lucidité exceptionnelle. Nous allons de la Palestine tranquille, celle des champs d´orangers que l´on irrigue le soir, à la Palestine déchirée, de feu et de sang. L´auteur décrit d´abord l´exil intérieur, celui imposé aux siens par les milices juives en 1947 lors de la création d´Israël. Il rapporte les récits de l´exode entendus de la bouche des réfugiés, puis son propre témoignage prend le relais. Au sein de son peuple, où le temps de l´adolescence n´existe pas, dès l´age de huit ans Mohamed al-Rantissi devient un témoin de l´histoire des Palestiniens et plus particulièrement de celle de Gaza, montrant comment on peut survivre en enfer et devenir médecin sur une terre sans université. Revit ici Abdelaziz al-Rantissi, le frère de l´auteur, que l´on voit évoluer de la laïcité à la "" solution "" religieuse. Et fonder le Hamas auquel il donnera une audience internationale, avant d´être assassiné. On voit la "" montée "" du mouvement islamique et la répression israélienne qui l´accompagne. Les événements rapportés, avec des mots simples mais forts, jusqu´à la sanglante attaque de Gaza en janvier 2009, permettent enfin de comprendre cette histoire récente et peut-être les solutions de demain. Mohamed Al-Rantissi est un chirurgien orthopédiste palestinien, agé aujourd´hui de cinquante ans. En 1947 sa famille à été contrainte de fuir les milices des organisations combattantes juives. Né à Gaza dans un camp de réfugiés, il à étudié en Syrie, au Bangladesh, en Irak et en France et dirige actuellement le service de chirurgie réparatrice de l´hôpital Nasser à Khan Younès, au sud de la bande de Gaza. Il est le frère d´Abdelaziz al-Rantissi, cofondateur du Hamas, assassiné par Israël en 2004."
    16353
    19,17 €
    En rupture de stock
  7. La montagne contre la mer

    A partir d´une série de Mémoires et de récits autobiographiques, une exploration de la société palestinienne contemporaine, marquée par l´absence de villes-métropoles et par la prédominance des valeurs paysannes traditionnelles dans les petites villes. Dans ce recueil d´essais, Salim Tamari se propose d´analyser les transformations sociales en Palestine au xxe siècle, en partant du rapport ambigu, souvent conflictuel et propre aux pays méditerranéens, entre la culture du littoral, ouverte sur l´extérieur, et celle de l´hinterland, repliée sur elle-même. En l´absence de grandes métropoles en Cisjordanie, coupée de la mer depuis la création d´Israël, le système des valeurs des sociétés urbaines (Naplouse, Hébron, etc.) ne les distingue guère de leur environnement rural, ce qui explique bien des aspects de l´histoire du mouvement national palestinien. La lecture des Mémoires et des récits autobiographiques récemment édités ou réédités permet à Salim Tamari d´explorer avec une grande finesse et hors des schémas réducteurs le rapport entre modernité et tradition. Ainsi de la convivialité islamo-judéo-chrétienne à Jérusalem au début du siècle, telle qu´en témoigne le musicien Wasif Jawhariyyé, ou de l´occidentalisation des mœurs au sein d´une famille traditionnelle de grands propriétaires fonciers, ou de la marginalisation par le sionisme de l´identité judéo-arabe qu´illustrait brillamment un auteur comme Ishaq al-Shami, ou encore de l´engagement dans le mouvement communiste de Najati Sidqi, qui ira en 1936 se battre en Espagne dans les rangs des Brigades internationales.Biographie de l´auteurNé en 1945 à Jaffa, professeur émérite à l´université Bir-Zeit de Ramallah, Salim Tamari est depuis 1994 le directeur de l´Institut d´études de Jérusalem. Il est l´auteur de nombreuses études en anglais et en arabe traitant des transformations de la société palestinienne depuis le début du xxe siècle.
    21333
    25,40 €
  8. La question de Palestine

    " Paru en anglais en 1979, cet ouvrage à joué un rôle capital dans la sensibilisation du public américain à la question palestinienne. Les débats et les polémiques qu´il à suscités étaient à la mesure de la renommée de l´auteur, grande figure de la scène intellectuelle américaine. Edward W Said nous offre une analyse documentée et subtile de l´affrontement, à la fin du XIXe siècle et durant la première moitié du XXe siècle, entre la société palestinienne, occultée par l´idéologie dominante en Europe, et le mouvement sioniste, considéré comme une partie intégrante de l´entreprise coloniale européenne. Il dresse ensuite un tableau de la Palestine et des Palestiniens avant et après la guerre de 1967, et souligne la cristallisation, face à la discrimination, à l´occupation et à la dispersion, d´une forte conscience nationale incarnée par l´OLP. La dernière partie du livre est consacrée à une étude attentive des accords de Camp David, conclus sous l´égide des Etats-Unis entre Israël et l´Egypte, et de leurs conséquences au Proche- Orient. L´édition augmentée de 1992 dont nous publions la traduction prend en outre en considération les principaux événements survenus jusqu´alors : l´invasion du Liban en 1982, la première intifada en 1987, la guerre du Golfe en 1991 et le déclenchement du ""processus de paix"" avec la Conférence de Madrid. à la fois étude historique, essai politique et critique idéologique, La Question de Palestine va bien au-delà de l´actualité pour constituer en quelque sorte, avec L´Orientalisme et L´Islam dans les médias, un triptyque ayant pour objet la critique du regard porté par les pays occidentaux sur l´Orient, et plus précisément sur le Moyen-Orient.Né à Jérusalem en 1935, Edward W Said à enseigné de 1963 jusqu´à sa mort, en 2003, la littérature anglaise et la littérature comparée à l´université Columbia à New York. Considéré comme l´un des fondateurs des études postcoloniales, il à publié des ouvrages de critique littéraire et musicale, des essais sur l´impérialisme culturel occidental, d´autres sur la question palestinienne, ainsi qu´une autobiographie. Une partie de son oeuvre est traduite en français aux éditions du Seuil, Fayard, Le Serpent à plumes, La Fabrique... Chez Actes Sud, après Réflexions sur l´exil (2008) et le présent ouvrage, paraîtront ses autres écrits encore inédits en français."
    18633
    25,40 €
    En rupture de stock
  9. Une nation en exil

    """ Mais alors, comment Rachid Koraïchi s´y est-il pris pour créer à partir des poèmes de Darwich ? Tout simplement en ne "" s´y prenant pas "" mais en empruntant le chemin de l´amitié, car Mahmoud Darwich, si méfiant pour sa langue, toujours aux aguets, ouvrait grandes ses portes à ceux qu´il considérait comme ses véritables amis, qui loin de vouloir se l´approprier, user et s´installer dans son oeuvre, y voyaient la belle possibilité de résonances, d´échos se répercutant dans leurs propos vallées. Rachid fut l´un de ces amis qui jamais n´illustra les poèmes de Mahmoud, mais y trouva une terre à partir de laquelle la sienne propre "". Elias Sanbar. "
    18636
    39,60 €
  10. Rêves d'indépendance chronique du peuple de l'in

    A travers son récit, Annie Fiore raconte la vie au quotidien dans les territoires occupés par Israël. Elle témoigne avec pudeur de ce qu´elle y à vu et vécu : la peur face à la haine des soldats, la révolte et le dégoût devant la mutilation et la mort d´adolescents. Le sentiment d´abandon du monde occidental. Un besoin immense de vérité d´humanité et de dignité. Mais aussi l´espoir ! L´espoir de vivre dans la paix et la liberté. Il n´y à pas de héros, il n´y à pas de martyrs. Mais des gens, des amis, des frères qui veulent continuer à croire en leur histoire, celle de la Palestine.
    14995
    23,90 €
    En rupture de stock
  11. De à a zion l'abécédaire israélien de référence

    1255324
    18,00 €
  12. La terre en Palestine/Israël

    1254768
    22,00 €
Voir comme Grille Liste

Articles 1-12 de 20

par page
Définir une direction descendante
Page

Brands

Sofiadis
Mizane info
Salb
Al bouraq